Pourquoi les hommes font-ils appel à des escorts ?

Pour certains, c’est un besoin irrépressible. Pour d’autres, c’est un moyen de réaliser des fantasmes. À chacun ses motivations quand il s’agit de recourir à un service de prostitution. Mais qu’est-ce qui pousse un homme marié à payer pour une relation ? Recherche-t-il la même chose qu’un célibataire endurci ? Y a-t-il un point commun entre tous ces clients si différents ? Notre étude sur un sujet trop peu abordé.

Le plus vieux métier du monde

C’est ainsi qu’on appelle l’activité la plus controversée dans le monde. Affaire légale ou pas ? Le débat n’est pas prêt de se conclure. Si certains pays préfèrent l’encadrer, d’autres l’interdisent afin d’éviter la traite à des fins d’exploitation sexuelle. Mais qu’en est-il de la prostitution aujourd’hui ? Et surtout, quelle forme prend-elle ?

La prostitution peut prendre plusieurs formes

Tout d’abord, la prostitution, c’est quoi exactement ? Dans sa définition la plus large, c’est le fait d’offrir un contact sexuel en échange d’une rémunération. Cette dernière peut s’effectuer sous la forme d’un versement en argent, d’un logement ou d’un emploi. L’activité peut être occasionnelle ou régulière.

À partir de là naissent diverses formes de prostitution. Certains travailleurs démarchent directement dans la rue, d’autres sont employés dans des agences. Il y a aussi le choix d’être à son compte ou de dépendre d’une hiérarchie, ce dernier cas pouvant être plus stable mais donner moins de libertés. Tout dépend des lois et des conditions qui facilitent ou pas la situation de la personne. Au vu des abus qui en découlent, la gestion de l’activité de prostitution, tel que le proxénétisme, est illégale dans de nombreux pays. À noter que les raisons diffèrent en fonction des législations. Par exemple, le Code Pénal français punit sévèrement le proxénétisme car il est considéré comme une atteinte à la dignité de la personne. La Suisse, au contraire, a légalisé la prostitution en 1992, désormais réglementée en fonction des cantons. À Genève et à Zurich, par exemple, les personnes qui veulent exercer ce métier doivent obtenir un permis de travail.

Escort ou prostituée, quelle différence ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il convient de comprendre la distinction entre prostituée et escort girl, car un homme pourra choisir d’aller voir l’une et pas l’autre.

Une prostituée trouve habituellement ses clients dans la rue ou dans un lieu spécialisé, type maison close. Souvent, elle travaille à son compte. Le client ne choisit pas le lieu et la façon de faire est limitée. Quant au paiement, il s’effectue une fois l’acte accompli. Dans ce genre de travail, on cherche uniquement à satisfaire un besoin sexuel et non sentimental.

L’escort girl entretient un lien différent avec son client. Son travail se situe autant dans le divertissement que dans le sexe. Elle tient compagnie en répondant à différents désirs. C’est généralement une belle femme qui propose plusieurs services, sexuels ou non. On entend dire que la prostituée vend son corps, alors que l’escort vend son temps. C’est à peu près là que la différence se joue. L’escort girl passe en effet plus de temps avec son client. Elle peut prendre le rôle d’une petite amie pendant une heure ou un week-end romantique. L’escort girl travaille dans le milieu de la prostitution dite élégante. Ses prestations sont généralement d’un caractère haut de gamme car elle peut répondre à des exigences diverses et variées, ce qui explique le tarif plus élevé. C’est aussi une activité très professionnelle et très organisée, généralement sur rendez-vous. L’escort girl travaille à son compte ou en agence d’escorting. Le client peut la choisir en fonction de son physique ou des prestations qu’elle accepte de vendre.

Sur la plateforme digitale BemyGirl par exemple, il est possible de rencontrer des escorts girl à Genève, et plus globalement en Suisse, parmi de nombreux profils de qualité. Toutes les photos présentées sur le site ont été réalisées lors du casting, avec une équipe professionnelle. L’idée originale de BemyGirl est de montrer la femme avec élégance et dignité, sans la dénaturer. Les escort girls travaillent en freelance et doivent être contactées directement sur la plateforme en ligne. Le client peut filtrer en fonction de l’âge, des mensurations et des services proposées par chacune. Il peut ensuite choisir l’endroit où rencontrer l’escort girl, chez elle ou à l’hôtel, afin d’avoir la meilleure expérience possible.

Qui sont les clients des escort girls ?

L’homme qui va voir des prostituées ou des escort girls n’est pas une personne à part. Ce n’est pas forcément un vieux libidineux ou un jeune attiré par l’expérience érotique. Non, cet homme peut avoir tout âge, toute classe sociale, être marié ou non, père de famille ou célibataire. En bref, c’est une personne comme tout le monde. Cela dit, on retrouve des profils type parmi les clients de la prostitution.

Les isolés

On regroupe ici ceux qui ont des difficultés à draguer (sur les sites de rencontres ou ailleurs), qui ne se sentent pas confiants ou ceux qui sortent d’une rupture amoureuse. En résumé, ce sont des hommes qui ne parviennent pas à rencontrer, que la relation désirée soit sentimentale ou désengagée, pour une nuit ou pour une vie. Mal dans leur peau, ils présentent un fort besoin d’écoute et de tendresse. Ils se tournent plus vers le lien de l’escort girl que la travailleuse de rue.

Les insatisfaits

Ce sont des hommes qui ont été déçus des relations vécues avec leurs anciennes ou actuelles partenaires. Ils n’ont jamais eu ce qu’ils voulaient et recherchent, pour certains, une certaine soumission de la femme. On retrouve dans cette catégorie toutes sortes de situations, hommes engagés avec une personne ou hommes qui ont enchaîné les conquêtes. Souvent, les divorcés font partie de ce groupe, par besoin de faire le bilan d’une expérience qui a mal terminé.

Les formatés

Ce sont les amateurs de fantasmes engendrés par le secteur de la pornographie. On trouve ici des hommes en couple qui, pour des raisons diverses, cherchent à sortir d’une routine, se tournent vers une sexualité différente. Ils souhaitent parfois tester des pratiques qu’ils n’osent pas demander à la partenaire. Dans d’autres cas, ils ressentent le besoin de vivre une relation sexuelle « libérée », sans avoir à subir le regard de l’autre.

Les réticents à s’engager

Ils sont allergiques à la responsabilité et à l’engagement dans un couple. Ces hommes ont une peur liée à un trauma, parfois une rupture amoureuse. La prostitution est alors une solution sans risque, sans déception. La personne est inconnue, on ne cherche pas à la revoir par la suite.

Les pulsionnels

Enfin, il y a la frustration, le besoin compulsif, l’envie irrépressible. Ces hommes subissent une forte dépendance au sexe et présentent des besoins physiques à satisfaire immédiatement. Eux ne cherchent généralement pas la relation sentimentale, mais il peut arriver qu’ils aient des demandes particulières.

Les derniers articles

Style, mode et look des années 90 pour homme

Si vous étiez invité à une soirée ou une fête des années 90, sauriez-vous quoi porter pour parfaitement refléter l’image de cette décennie ?...

Ho’oponopono, la méthode du bien-être intérieur pour nous les hommes !

Aujourd'hui messieurs nous rentrons dans le vif du sujet car la philosophie n'est pas réservé qu'à la gente féminine.Les hommes ont aussi...

Style, mode et look des années 80 pour homme

La mode, c’est comme le bon vin, plus elle vieillit, plus elle se bonifie, mais elle conserve ce qu’elle a de meilleure :...

Jean pour homme : Quelles sont les tendances de la rentrée ?

Toujours aussi incontournable, le jean ne manquera pas de réapparaître en même temps que l’automne. En effet, dès lors que les températures...

Rouflaquettes : Comment entretenir ses favoris ?

Avec autant de formes, de styles et de longueurs à considérer, les favoris ou rouflaquettes sont une partie importante de votre routine...